WaveImplant obtient le label « GOLD Company » de EIT Health Investor Network

Nantes, France : 4 Mai 2021

Après avoir été auditée par des acteurs du capital-risque européens de renom, sous l’égide d’Angels Santé et, seulement quelques jours après son succès obtenu au Tech Tour France 2021, WaveImplant s’est vue décerner le label « GOLD Company » par l’organisation européenne EIT Health Investor Network. Importante marque de reconnaissance de la qualité de son offre technologique et commerciale, cette réussite constitue une réalisation importante dans la perspective du financement et du développement de l’entreprise qui bénéficie ainsi d’une plus large visibilité au sein de la communauté des investisseurs européens impliqués dans le secteur MedTech.


Se réjouissant de cette marque de soutien essentielle, Pascal Breton, Président de WAVEIMPLANT, déclare : « Nous sommes heureux que notre projet, par sa pertinence et sa valeur, ait pu convaincre nos interlocuteurs au sein de EIT Health Investor Network et sommes convaincus que ce succès nous sera d’une aide extrêmement précieuse pour atteindre nos objectifs financiers, industriels et commerciaux dans les délais que nous nous sommes fixés ».


WAVEIMPLANT, start-up Medtech française spécialisée dans le développement et la commercialisation de dispositifs médicaux d’aide à la décision, notamment dans le domaine de l’implantologie dentaire, se focalise sur le développement d’ImplantUS, un nouveau dispositif médical ultrasonore fruit du travail de recherche de l’équipe du Docteur Guillaume Haïat PhD au sein du Laboratoire Modélisation et Simulation Multi-Echelle (MSME, UMR CNRS 8208, Créteil, France). ImplantUS permet de mieux encadrer les procédures chirurgicales d’implantologie dentaire de plus en plus répandues et de mieux garantir leur succès à court, moyen et long termes.


Aujourd’hui, l’analyse statistique montre que 10 à 20% des procédures chirugicales assurant la pose d’implant se soldent par un échec (Cf. la publication de Ji et al., J.Oral Implant., 2012) évidemment fortement préjudiciable aux patients et aux chirurgiens-dentistes. En grande majorité, ces échecs sont la conséquence d’une ostéointégration insuffisante de l’implant et
du manque de stabilité de ce dernier. Avant d’adapter la prothèse sur l’implant, les praticiens sont donc à la recherche d’une évaluation précise et fiable de la stabilité de ce dernier. Or, actuellement, les approches empiriques ou technologiques utilisées à cette fin répondent très imparfaitement au cahier de charges et laissent un clair besoin médical non satisfait auquel ImplantUS vient répondre.