WaveImplant produit la première version industrialisable de son transducteur ultrasonore à usage unique nécessaire à la réalisation des essais cliniques initiaux

Nantes, France : 11 Mai 2021

Grâce au soutien de ses partenaires sous-traitants, WaveImplant est parvenue à produire un premier modèle industrialisable de son transducteur ultrasonore à usage unique. Simple et facile d’utilisation, cette sonde sera produite sans difficulté dans des volumes et à des coûts parfaitement adaptés à la taille du marché adressable.


Avec l’atteinte de cet objectif important, WaveImplant a franchi une étape clé dans le développement d’ImplantUS. A ce stade, les principales barrières technologiques ont été levés et le chemin jusqu’à l’obtention du dispositif commercial et la certification attendue début 2023 est dorénavant parfaitement balisé et très largement dérisqué.


Comme indiqué par l’illustration ci-dessous, la sonde ultrasonore qui permet la mesure de la stabilité des implants dentaires doit être vissée dans l’implant. Elle comporte en son sein un capteur piézoélectrique qui, soumis à une excitation électrique produite par la pièce à main placée à son contact grâce un aimant, génère une onde ultrasonore qui se propage dans l’implant jusqu’à l’interface implant-os. Si l’ostéointégration est de qualité et que la stabilité de l’implant est donc satisfaisante, l’onde ultrasonore réfléchie à cette interface sera de faible amplitude. Le score affiché par la pièce à main sera alors élevé, ce qui correspond à un niveau de stabilité compatible avec une mise en place pérenne de la prothèse. Dans le cas contraire, le score sera faible, fournissant ainsi une information que le praticien pourra exploiter pour, dans l’attente du meilleure ostéointégration, décider du report du chargement de la prothèse.

Pièce à main
Aimant
Sonde
Schéma ImplantUS V3.png
Implant

Guillaume Haïat, co-fondateur de WaveImplant et responsable R&D, déclare : « Nous sommes particulièrement satisfaits et optimistes, car il s’agit là d’une avancée mondiale et décisive pour WaveImplant dans la mesure où nous avons réussi à fiabiliser et à optimiser les performances de notre sonde, tout en préservant un procédé de fabrication simple et à faible coût ».


WAVEIMPLANT, start-up Medtech française spécialisée dans le développement et la commercialisation de dispositifs médicaux d’aide à la décision, notamment dans le domaine de l’implantologie dentaire, se focalise sur le développement d’ImplantUS, un nouveau dispositif médical ultrasonore fruit de la recherche de l’équipe du Docteur Guillaume Haïat – directeur de recherche CNRS au sein du Laboratoire MSME. ImplantUS permet de mieux encadrer les procédures chirurgicales d’implantologie dentaire de plus en plus répandues et de mieux garantir leur succès à court, moyen et long termes.


Dans les mois à venir, WaveImplant continuera le développement de sa sonde afin d’en affiner les caractéristiques, le design et de proposer une gamme complète adaptable sur tous les types d’implant actuellement commercialisés.